L'univers

des

poèmes

Bienvenue

chez

Joella

entete

M'écrire

Mon Livre d'Or

Mon Top-Site

Mon annuaire

Recommander

Retour Accueil

Articles publié le 06 décembre 2005

J’ai demandé à la lune d'Indochine : Chanson que j'aime beaucoup

                                     Mamour je t'aime passionément...                                               Laissez vos commentaires !

                                                       

                                                      

 

J’ai deman à la lune
Et le soleil ne le sait pas

J
e lui ai montré mes blures
Et la lune s’est moquée de moi

E
t comme le ciel n’avait pas fière allure
Et que je ne grissais pas

J
e me suis dit quelle infortune
E
t la lune s’est moquée de moi

J
ai demandé à la lune
S
i tu voulais encore de moi
Elle m’a dit "j’ai pas l’habitude

De moccuper des cas comme ça"

Et toi et moi

O
n était tellement sûr
E
t on se disait quelques fois
Que c’était juste une aventure

Et que ça ne durerait pas

J
e n’ai pas grand chose à te dire
Et pas grand chose pour te faire rire Bienvenue chez moi !

C
ar j’imagine toujours le pire
Et le meilleur me fait souffrir

J’ai demandé à la lune
S
i tu voulais encore de moi
Elle m’a dit "j’ai pas l’habitude

De moccuper des cas comme ça"

Et toi et moi

On était tellement sûr
E
t on se disait quelques fois                         
Que c’était juste une aventure

E
t que ça ne durerait pas

indochineSouriez,vous êtes filmé !

Attention,on ne vole pas mes images !


Articles publié le 14 juillet 2005

Paroles d'une chanson que Philou aime particulièrement ...

Cradle_of_Filth_midian

La lune, elle pend comme un cruel portrait
Les doux vents chuchotent les ordres des arbres
Alors que cette tragédie commence avec un coeur de verre brisé
Et le Cauchemar de Minuit (1) piétine les rêves
Mais continue, pas de larmes s'il te plaît
La peur et la douleur accompagne peut-être la Mort
Mais c'est le désir qui guide c'est sûr
La lune, elle pend comme un cruel portrait
Les doux vents chuchotent les ordres des arbres
Alors que cette tragédie commence avec un coeur de verre brisé Comme nous le verrons….
Elle était une divine créature
Qui embrassait dans de froids miroirs
Une Reine des Neiges
De loin sans pareil
Des lèvres symétriques
La cherchaient partout
De sombres yeux liquoreux
Un cauchemar Arabe...
Elle brillait sur les aquarelles
De l'étang de ma vie comme une perle
Jusqu'à ce que ceux qui ne pouvaient pas l'avoir
La libèrent de ce Monde
Ce soir fatidique quand...
Les arbres empestaient le couché du soleil et le camphre
Leurs lanternes pourchassaient les fantômes et lançaient
Un regard curieux, comme le froid qu'ils jetaient
Sur mon amour cueillant la tristesse à la lumière de la lune
Mettant la raison en fuite
Ou la mettant à mort à leur façon
Ils se faufilaient à travers les bois
Hypnotisés
Par la lée de taffetas
De Ses hanches qui dominaient
Tous ceux qui contemplaient
Exceptée une brume qui s'élevait
(Une mortelle bénédiction à cacher)
Son fantôme dans le brouillard
Ils violèrent...
(Cinq hommes de Dieu)
... Son fantôme dans le brouillard
cradle_of_filth_cruelty_and_the_beast
L'aube La découvrit ici
Sous le regard fixe du Cèdre
Sa robe de soie déchirée, Ses cheveux de jais
Enfuie en robe Sa beauté dénudée
Fut fixée avec froideur, je La savais perdue
J'ai pleuré jusqu'à ce que les larmes se rechangent en prière

Elle me fit serment dans un sang parfumé
"Nous ne nous séparerons jamais
De peur que les Cieux jaloux ne nous volent notre coeur"
Après cela je criai :
"Reviens vers Moi
Je suis né amoureux de toi
Alors pourquoi le destin se dresse-t-il entre nous ? "
Et tandis que je noyais Ses douces courbes
Avec des rêves non-dits et d'ultimes paroles
J'aperçus une lueur marchant vers la terre
La clé du clocher de l'Eglise...
Le village la pleurait
Car Elle fut une sorcière
Que Ses Hommes avaient ardemment désiré juger
Et je m'inclinai devant le Christ cherchant des signes coupables
Mon âme tourmentée sur la glace
Une Reine des Neiges
De loin sans pareil
Ses lèvres harmonisées avec symétrie
La cherchaient partout
Des yeux trappistine (3)
Un cauchemar Arabe...
Elle était possédée par Erzulie
D'une blanche peau laiteuse
Mon Yin de porcelaine
Un gracieux Ange de Péché
Et ainsi pour Elle...
La brise empestait le couché du soleil et le camphre
Ma lanterne pourchassait Son fantôme et enflamma
Leur Chapelle et tout enfermés dans une douleur
Le meilleur réservé pour le jugement que leur bible expliquait
Mettant la raison en fuite
Ou la jetant à l'impudente flamme
Je m'élançais des cris
Hypnotisé
Par la lée de taffetas
De Ses hanches qui dominaient
Tous ceux qui étaient à distance
Exceptée une brume qui s'élève
Une dernière bénédiction à cacher
Son fantôme dans le brouillard
Et j'étreignis
Où les amoureux pourrissent...
Son fantôme dans le brouillard

Auteur : Cradle of Filth

Album : Midian

Les nouveautés
du blog

Les nouveautés sont indiqués avec ceci

Déco

Newsletter

Déco

Les images et les tubes de mes créations ne m'appartiennent pas. Elles proviennent de mes recherches sur le net et de partages sur différents groupes/Forums. Si l'une d'elles vous appartient, contactez-moi, je mettrai un lien vers votre site, ou la retirerai si vous le souhaitez.

Déco

Graphiques ©
Créations chez Joella

Les Créations de Joëlla © copyright 2009
Design : L'Univers des astuces chez Joëlla

bouton-coeur